La bibliothèque de Tingbjerg, un projet de COBE caractérisé par une façade en baguettes de briques

Un prisme revêtu de baguettes en briques jaunes : c’est ainsi que se présente la nouvelle bibliothèque du quartier de Tingbjerg à Copenhague. 
Désormais considéré comme une référence incontournable du modernisme danois et classé comme exemple d’urbanisation présentant un intérêt historique, ce quartier construit au milieu du XXe siècle par les architectes Steen Eiler Rasmussen et Carl Theodor Sørensen nécessitait une intervention élevant les attentes sociales de ses habitants. C’est la raison pour laquelle l’administration et les associations locales ont pensé qu’une bibliothèque complétée en annexe par un centre municipal pour les expositions et les concerts pouvait permettre au quartier de faire peau neuve et d’éveiller de nouveaux intérêts. 
Le volume a été conçu de façon à assurer une liaison minimaliste avec l’école avant de se dresser telle la paroi escarpée d’une petite montagne. L’intérieur contient plusieurs étages qui semblent s’agripper au vertigineux mur de verre qui achève à son tour le prisme, un peu comme le font visuellement les toitures des chalets traditionnels des villages de montagne à proximité. 
La structure en béton armé qui parcourt l’intérieur de manière imperceptible ouvre çà et là des plans et des volumes. Elle est en effet camouflée par un usage considérable et compréhensible du bois - sous la forme à la fois de grandes plaques de contreplaqué et de longues lames de mélèze - qui connote tout l’intérieur. Des formes et des matières que l’on retrouve aussi dans le plafond et sur les murs extérieurs. Ce choix répond à une volonté de dialoguer avec la façade de la bibliothèque réalisée en baguettes de briques assemblées les unes avec les autres comme si elles sortaient d’une scierie. Et bien que le quartier soit principalement construit avec les mêmes briques jaunes que la bibliothèque, le résultat est à la fois provocateur et séduisant. En effet, les briques sont ici boulonnées à la façade à l’aide de joints invisibles, un système de construction qui les transforme visuellement en longues tiges de bois, identiques en tous points à celles utilisées à l’intérieur. 

Fabrizio Orsini

Place: Tingbjerg, Skolesiden 4, DK-2700 Brønshøj, Denmark
Clients: The City of Copenhagen and the housing corporations fsb and SAB
Project: New cultural centre, library and community centre in connection with Tingbjerg
School Size: 1,500 m2 (building) + 2,500 m2 (outdoor areas)
Project: The facilities include a library, meeting rooms, café, workshops and a hall for concerts and events.
Status: First prize in competition in 2013, completed in 2018
Architect: COBE
Interior design: Rune Fjord Studio
Landscape architect: Kragh & Berglund
Engineer: Søren Jensen Consulting Engineers
Contractors: C.C. Bruun Enterprise, Kemp & Lauritzen and Juul & Nielsen
Resident involvement: Rambøll Architecture

Dernières actualités

FIGR - Maison Corridor

Nouvelle venue sur le bouillonnant marché de l’architecture, l’agence australienne Figr fait déjà montre, en quelques réalisations, d’un très beau pragmatisme architectural....

Lifestyle
lire la suite

Taxe sur la plus-value

En date du 1er janvier 2018, la modification de la loi sur l’aménagement des territoires et les constructions (LATeC) introduisant la taxe sur la plus-value est entrée en vigueur.

...
Actualités immobilières
lire la suite

Initiative contre le mitage

17.063 – Message du Conseil fédéral relatif à l’initiative populaire « Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti (initiative contre le mitage) »

Actualités immobilières
lire la suite

Japon - architecte Sou Fujimoto

Sou Fujimoto, de son vrai nom Sōsuke Fujimoto, né en 1971 est un architecte japonais contemporain. Diplômé en 1994 de la faculté d’ingénierie de Tokyo, il dirige actuellement l'agence...

Lifestyle
lire la suite