Raiffeisen anticipe une remontée imminente des taux d'intérêt

Raiffeisen s'attend à un tour de vis de la Banque centrale européenne (BCE) dès cette année, alors que l'inflation devrait se poursuivre dans les économies industrialisées. La situation s'annonce plus modérée en Suisse.

Les économistes de la coopérative bancaire tablent mercredi sur une inflation moyenne aux Etats-Unis plus élevée que prévu en 2022, à 5,5%, contre 4,5% auparavant. Dans la zone euro, le renchérissement devrait atteindre en moyenne 4% (3,5% précédemment).

L'inflation pourrait encore s'accentuer, car les problèmes d'approvisionnement mondiaux perdurent et les prix de l'énergie restent élevés, notamment à cause de l'escalade de la crise ukrainienne.

Face à une inflation élevée et durable, les banques centrales "ne peuvent plus maintenir leur politique monétaire expansionniste, en particulier la Réserve fédérale américaine" (Fed), qui devrait augmenter ses taux d'intérêt d'au moins 1,25% à 1,50% d'ici la fin de l'année (contre 0,75-1,00%). Le taux directeur de la BCE devrait s'établir à 0% (-0,50%) dans 12 mois.

Le rendement des emprunts de la Confédération à 10 ans est passé de -0,3% à plus de +0,3%, son plus haut niveau depuis 2014. Raiffeisen relève par ailleurs de 0,3% à 0,9% ses prévisions du rendement à 10 ans de ces titres de dette pour 2022.

Comme l'inflation en Suisse reste modérée, l'économiste en chef de la banque, Martin Neff, ne s'attend pas à ce que la Banque nationale suisse (BNS) relève ses taux directeurs cette année. Pour les taux du marché des capitaux, il table sur une nouvelle augmentation, à un peu moins de 1%, en cours d'année. (AWP)

Source Agefi

 

Dernières actualités

Architecture du futur

Vincent Callebaut est le créateur du concept « ARCHIBIOTIC », néologisme entre « ARCHItecture », « BIOtechnologies » et « TIC / Technologies de l'information et de la communication »,...

Lifestyle
lire la suite